Vous êtes dans : Accueil > Entreprendre en Combrailles > Le contexte socio-économique

Le contexte socio-économique

 

Les Combrailles se distinguent par une activité agro-alimentaire très au-dessus des moyennes nationale et régionale, et par également une activité industrielle importante pour un secteur rural.

 

Un secteur agricole prépondérant

 

Activité traditionnelle, l’agriculture constitue, encore aujourd’hui, l’épine dorsale du tissu social et humain du Pays des Combrailles. Même si beaucoup d’exploitations ont disparu durant les dernières décennies, l’agriculture des Combrailles reste au cœur de l’activité économique. Elle a façonné les paysages de ce pays de bocages et de prairies. Elle a su trouver sa propre identité, loin de l’intensification et du productivisme, notamment avec un niveau d’excellence en matière d’élevage bovin charolais. Les nombreux concours agricoles, et en particulier le concours Herd Book de Saint Gervais d’Auvergne, ou encore le travail de sélection des reproducteurs effectué par le GIE Charolais Leader viennent naturellement en attester.

 

Une région d’élevage et d’herbe

 

71 % des exploitants pratiquent une activité principale d’élevage, le nord des Combrailles est orienté vers l’élevage bovin allaitant, le Sud des Combrailles est marqué par la production laitière, les grandes cultures sont présentes à l’est, autour de Combronde. La surface agricole utilisée de 117 000 hectares avec les 58 % de cette surface toujours en herbe. A noter que les terres labourables ont professé dans les 10 dernières années (passant de 33 à 40 % de la SAU).

 

 

Un secteur économique vital pour le territoire

1 960 exploitations agricoles en 2010, , 2 554 unités de travail agricoles (équivalents temps pleins), et des exploitations de 57 hectares en moyenne.

 

 

Un tissu économique riche et varié

 

Sur la base d'une activité originelle principalement agricole et minière, les Combrailles ont progressivement vu émerger un tissu d'entreprises relativement riche, principalement autour de 4 domaines d'activités :

  • l’agroalimentaire,
  • le bois,
  • les industries
  • les entreprises artisanales et commerciales.

Ainsi, plusieurs groupes internationaux ( Aciéries Aubert et DuvalRockwool - Dachser) cohabitent avec de nombreuses PME et PMI contribuant ainsi au développement local (commerçants, artisans, services de proximité). De plus, une filière bois active et en plein essor constitue une composante majeure de l’économie des Combrailles.

 

 

L'Agroalimentaire

Les ressources en eau et une agriculture de qualité sont à l'origine de l'émergence d'une véritable filière agro-alimentaire en Combrailles.

Eau, fromages et produits laitiers, charcuterie et confiture sont des exemples de produits simples et sains fabriqués en Combrailles et exportés dans le monde entier.

De plus, près de 90 % du territoire est classé en zone montagne permettant ainsi de bénéficier du label « Montagne ». La société Polette (160 salariés), un des premiers salaisonniers de France, installé à Teilhède, bénéficie de ce classement.

 

 

Forêt et filière Bois

 

Le Pays des Combrailles se situe à la croisée de deux régions boisées : l’Auvergne et le Limousin.

Environ 30 % du territoire, soit quelques 64 000 ha, est occupé par la forêt. 80 % de cette forêt est privée. Les peuplements résineux et feuillus s’équilibrent sur les Combrailles. Cette ressource a contribué au développement de nombreuses entreprises de 1ère transformation du bois, avec notamment plusieurs scieries d’importance régionale sur la Haute Combraille et l’usine EO2, l’une des plus grandes unités de production de granulés bois au niveau nationale. La seconde transformation n’en est pas moins présente avec notamment le développement de l’entreprise BCA (Bois Collés d’Auvergne) sur la zone de l’Aize à Combronde.

Un important travail est aujourd’hui en cours afin de dynamiser cette filière à travers les actions issues de la Charte Forestière de Territoire du Pays des Combrailles.

Le Bois présente dans les Combrailles de nombreuses possibilités de développement.

 

 

Les industries

Les industries employant plusieurs centaines de personnes se sont également développées dans les Combrailles. Elles sont concentrées sur les 2 bassins d'emplois principaux : Saint Eloy-les-Mines et Les Ancizes/Saint Georges-de-Mons.

  • Rockwool (isolation en laine de roche - 500 emplois),
  • Les Aciéries Aubert & Duval/groupe ERAMET (1.400 emplois, seconde entreprise industrielle du département après Michelin),
  • Diétal (Luminaires – 200 emplois)
  • Fluolux, (Luminaires - 100 emplois

 

Récemment, Aubert et Duval s’est associé avec les Kazakhs d’UKTMP à 50-50 dans une nouvelle usine sur le site industriel de l’aciérie des Ancizes. Appelé Ukad, le site de prés 7 500 m 2 couvert est destiné à fabriquer et à vendre des produits en titane (billettes, barres, fils, tôle) dédié principalement au marché de l’aéronautique (notamment pour EADS). Le montant de l’investissement est d’environ 47 millions d’euros est consolide le pôle économique des Ancizes/saint georges de mons

 

En parallèle de ces deux pôles industriels, l’arrivée de l’A89 et la jonction avec l’A71 ont fait émerger un 3ieme pôle économique dans les Combrailles, le Parc de l’Aize. Actuellement en cours d’aménagement et de commercialisation, cette zone d’activité, qui s’attache à être exemplaire en matière environnementale, a déjà accueillis des groupes internationaux comme Dascher.

 

Parallèlement aux grandes entreprises indiquées, de multiples PME-PMI sont réparties sur les Combrailles, dans des domaines aussi variés que le recyclage industriel, le transport ou le commerce.

 

 

Les entreprises artisanales, commerciales et de services

Les PME et PMI des Combrailles sont complétées par un tissu d'entreprises artisanales dense et bien réparti sur le territoire. En effet, on dénombre sur les communes des Combrailles plus de 1 000 entreprises artisanales. Elles sont les garantes du maintien de la population et de la qualité de la vie en Combrailles.

 

 

 

 

Afin de montrer la diversité et la richesse des acteurs économiques des Combrailles, le SMADC a réalisé 4 portraits de chefs d’entreprises du territoire :

 

 

 

- Boulangerie NURY à Loubeyrat, meuilleur ouvrier de France

 

 

- Usine de fabrication de laine de roche Rockwool à saint Eloy les Mines,

reconversion industrielle d’un ancien bassin minier

 

 

- Entreprise EO2 à Herment, première unité de production de granulé bois du Massif Central

 

 

- Iko à Combronde, production d’isolant thermique en polyuréthane, installé sur le Parc de l’Aize